01 56 79 01 83

01 42 67 00 10

Focus sur la rupture du CDD pour remplacement

Posté le : 27/07/2020

Une salariée est engagée en CDD pour pourvoir au remplacement d’un salarié absent pour maladie. Mais cet autre salarié est finalement licencié pour inaptitude. La société informe alors la salariée remplaçante de ce licenciement par écrit le lendemain du licenciement, après lui avoir indiqué, le jour même par téléphone, que son CDD prenait fin en raison de la fin de l’absence du salarié remplacé. L’intéressée conteste cette décision en justice et réclame la requalification de son contrat en CDI. A l’appui de sa démarche, elle fait valoir qu’elle n’a été informée, par écrit, du licenciement du salarié remplacé que le lendemain de ce licenciement effectif, de sorte que la relation de travail s’était poursuivie à l’expiration du terme du contrat de travail à durée déterminée. En vain. Si le CDD conclu pour remplacer un salarié absent a pour terme la fin de l’absence de ce salarié, il n’est pas exigé que l’employeur y mette fin par écrit.

> La décision de justice